Pratiquer la médecine gériatrique, c’est se confronter tous les jours avec des humains qui vivent leurs derniers temps. On ne peut pas faire ce métier sans se questionner, non seulement sur la mort mais plus largement sur le sens même de l’existence.
Que valent ces réflexions ? Je ne sais pas. En voici quelques-unes, juste pour les partager.


Actualités

Derniers articles

  • La pénurie de solution hydro-alcoolique

    27 mars par Michel

    Cette affaire de solution hydro-alcoolique est grave, mais pas peut-être au sens où nous le croyons.
    Peut-être (...)

  • Rions un peu

    19 mars par Michel

    Quiconque a un peu flâné sur ce site connaît mon hostilité farouche à toute légalisation de l’euthanasie. Je ne change (...)

  • La sottise se porte bien

    2 janvier par Michel

    Voici ce que je trouve dans Le Monde daté du 3 janvier.
    Depuis plus d’un mois, le cabinet du docteur Jean (...)

  • La détresse des hôpitaux français

    25 novembre 2019 par Michel

    Le monde hospitalier français est en révolution, et il ne fait guère de doute qu’il sera au premier rang de la (...)

  • Vincent Lambert : Enfin

    6 juillet 2019 par Michel

    Le silence s’est fait autour de Vincent Lambert. On va donc pouvoir en parler un peu plus sainement. Et rappeler (...)

  • PLAIDOYER POUR LES EHPAD

    29 mai 2019 par Michel

    Il est habituel de dire beaucoup de mal des EHPAD ; de leur coût exorbitant, de leurs services insuffisants, du (...)

  • Vincent Lambert : La honte

    21 mai 2019 par Michel

    Que faire devant cette affaire Vincent Lambert qui, de toute manière, tourne au désastre ?

    Se recueillir tout d’abord : rappelons que l’affaire naît d’un constat : dans une unité de soins palliatifs, dont on a tout lieu de présumer que, comme toutes les unités de soins palliatifs, elle est attachée au respect de la vie, les soignants rapportent que le malade s’oppose aux soins. Tout le reste est accessoire. Si c’est vrai, alors le supplice qui lui est infligé n’a pas de nom.

    Manifester sa solidarité, son estime, son affection, avec l’équipe de soins palliatifs de Reims, qui continue sa prise en charge malgré les insultes, au moins implicites.

    Manifester son soutien à son épouse.

    Manifester ma honte de médecin, et plus encore peut-être ma honte de chrétien.

    Et, tout de même, crier. J’ai trouvé sur FaceBook cette lettre ouverte. Peu importe son auteur, elle résume parfaitement les positions des adversaires de Vincent Lambert. Je la publie intégralement, puis je donne mes commentaires.

  • Parole d’une aidante

    23 mars 2019 par L’aidante

    Sophie accompagne sa mère, souffrant d’une démence de type Alzheimer. Je lui laisse la plume pour parler de son expérience.

    M.C.

0 | 8 | 16 | 24 | 32 | 40 | 48

| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Gériatrie, soins palliatifs - Michel Cavey (Michel Cavey)
Directeur de publication : Michel Cavey