Accueil > Du prendre soin > Prise en charge des fausses routes en gériatrie > Prise en charge des fausses routes en gériatrie > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

Prise en charge des fausses routes en gériatrie

26 novembre 19:53

Cher Michel
Bonsoir
Cela fait longtemps et je lis vous toujours avec intérêt
Je me pose un question : les fausses routes sont elles annonciatrices de la fin de vie ?
La soeur de ma mère est en EHPAD depuis bientôt huit ans. Alzheimer et très vite mutique et les yeux fermés ou regardant l’air.
Morphine en patch et nourriture texturée.
La gériatre a prévenu son mari : elle décline fort.Elle ne passera pas Noël Deux jours après : elle a cessé de s’alimenter. Au quatrième jour elle a remangé mais a fini par une fausse route. Elle devait crever de faim !?
Je me pose la question : la fausse route (...)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Gériatrie, soins palliatifs - Michel Cavey (Michel Cavey)
Directeur de publication : Michel Cavey