Accueil > Dépendance, perte d’autonomie > Préalables à une psycholologie du sujet âgé > Préalables à une psycholologie du sujet âgé > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

Préalables à une psycholologie du sujet âgé

6 novembre 08:50, par Michel

Bonjour, Corinne.
C’est bien pourquoi je parle si souvent de la nécessité que les aidants se professionnalisent. Par là j’entends qu’ils souffriraient beaucoup moins, non pas parce qu’un professionnel serait censé ne pas avoir d’émotions, mais parce qu’il détient quelques clés qui lui permettent de mieux les analyser et de ne pas en être la dupe.
Car si vous regardez la situation sous l’angle du drame shakespearien, mettons Le roi Lear, auquel vous me faites penser de plus en plus, alors ce qui apparaît clairement c’est que tout va bien ; et que votre liberté d’agir est totale, sous la seule condition (...)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Gériatrie, soins palliatifs - Michel Cavey (Michel Cavey)
Directeur de publication : Michel Cavey