Accueil > Dépendance, perte d’autonomie > Préalables à une psycholologie du sujet âgé > Préalables à une psycholologie du sujet âgé > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

Préalables à une psycholologie du sujet âgé

3 octobre 21:28, par Michel

Bonsoir, Corinne.
Ce que vous écrivez me rassure beaucoup : votre position est désormais beaucoup plus réaliste. Je sais bien qu’elle n’est pas plus confortable pour autant : l’intérêt de tous ces mécanismes qui brouillent les repères et les sentiments, c’est qu’ils aident à perdre de vue sa propre douleur ; quand on retrouve la réalité on retrouve aussi sa capacité à souffrir. Mais c’est tout de même mieux ainsi.
La colère du patient est toujours difficile à vivre (je sais bien que je n’aurai jamais réussi à être très performant sur ce point). Il faut se cramponner à l’idée qu’elle est quelque part (...)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Gériatrie, soins palliatifs - Michel Cavey (Michel Cavey)
Directeur de publication : Michel Cavey