Accueil > Soins palliatifs > La souffrance en fin de vie > La souffrance en fin de vie > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

La souffrance en fin de vie

4 septembre 2014 21:28, par Michel

Bonsoir.
Difficile d’aller plus loin, en effet. Intuitivement, je dirais que la souffrance psychologique se voit au moins autant que les inconforts physiques. Si donc la malade ne manifeste rien, il n’y a pas lieu de supposer qu’elle serait en proie à une souffrance intense. Et si on voulait envisager le fait qu’elle ne ferme pas les yeux comme la manifestation d’une terreur devant la mort, il me semble qu’on aurait d’autres signes d’angoisse.
Sur la durée de cette évolution, je ne sais pas quoi vous dire. Je n’aime pas les pronostics, ils sont toujours démentis, et d’ailleurs ce n’est pas le (...)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Gériatrie, soins palliatifs - Michel Cavey (Michel Cavey)
Directeur de publication : Michel Cavey