Accueil > Soins palliatifs > La souffrance en fin de vie > La souffrance en fin de vie et les yeux de mon mari qui se sont ouverts (...) > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

La souffrance en fin de vie et les yeux de mon mari qui se sont ouverts lors de son dernier soufflre devant mes propres yeux effarés

23 janvier 2017 19:37, par Michel

Bonjour, Cécile.
Que vous répondre ? Que vous répondre qui soit vrai, sincère, honnête, et qui apaise votre douleur alors même que vous êtes dans cette phase suraiguë où rien, précisément, ne peut vous consoler ? Pouvez-vous espérer qu’il voulait me regarder et me faire un signe d’adieu avant de me quitter ? Oui, vous le pouvez ; ce sont des choses qui se voient. Mais je n’y étais pas, et je mentirais en vous disant quelque chose de plus.
Mais je me demande…
Vous savez, perdre quelqu’un c’est précisément le perdre sur un chemin qui est le sien et auquel nous n’avons aucun accès. Le perdre c’est accepter (...)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Gériatrie, soins palliatifs - Michel Cavey (Michel Cavey)
Directeur de publication : Michel Cavey