Accueil > Soins palliatifs > Le grabataire en fin de vie > L’amélioration d’un patient DFT > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

L’amélioration d’un patient DFT

17 janvier 2016 18:22, par Carole

Merci.
Tout a été très vite depuis son hospitalisation il y a peu décompensation sévère psy, désinvestissement des liens, dénutrition, assommoir médicamenteux et transformation rapide en "légume" bavant et regardant bouche relâchée sans rien voir (comme les autres autour de lui), etc ...
Je ne suis pas persuadée que ces méthodes (qui ont le grand avantage du confort des soignants et de la sécurité physique du malade) soient réalisées dans le respect du patient comme d’un être humain vivant, doué de sensations, de réflexions et de sentiments. Personne ne mérite cette très lourde camisole chimique (qui me (...)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Gériatrie, soins palliatifs - Michel Cavey (Michel Cavey)
Directeur de publication : Michel Cavey