Accueil > Soins palliatifs > Le grabataire en fin de vie > L’amélioration d’un patient DFT > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

L’amélioration d’un patient DFT

16 janvier 2016 15:44, par Carole

Merci Michel de votre éclairage utile. Il semble donc que le terme couramment usité en DFT = "deuil blanc" (mort sans cadavre) soit totalement approprié .... car ce que je vis est une vive et permanente souffrance intérieure due à la perte de l’être aimé (lui n’est plus lui, même si il lui ressemble physiquement un peu) ... Dur et même très dur .à supporter et à vivre... Il semble donc vrai comme le disent certaines soignantes de l’USLD que "JAMAIS IL NE SORTIRA DE CE LIEU, SAUF MORT !!
pensez-vous qu’il en soit ainsi ?
Je ne pense pas qu’il court un quelconque risque dû à un manque de soins, (...)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Gériatrie, soins palliatifs - Michel Cavey (Michel Cavey)
Directeur de publication : Michel Cavey