Accueil > Soins palliatifs > Le grabataire en fin de vie > Le grabataire jeune en USLD / l’attitude des soignants > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

Le grabataire jeune en USLD / l’attitude des soignants

4 novembre 2015 10:04, par Carole

Bonjour Michel,
J’ai cette crainte forte d’un état grabataire irréversible, car il est clair que les soignants ont comme préoccupation unique d"éviter tout risque de chutes". D’ailleurs, cela m’a été dit : "pas de risques de chutes chez nous". Mais se faisant, elles le grabatisent inexorablement.
J’aurai le même désir que vous, si elles n’y faisaient pas obstacle par désir de sur-protection (il a des barreaux latéraux à son lit, une aide mécanisée via rails au plafond pour le soulever, changer les draps, le mettre au fauteuil roulant, etc !) = le lever = demander à deux costauds de le faire, même peu de (...)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Gériatrie, soins palliatifs - Michel Cavey (Michel Cavey)
Directeur de publication : Michel Cavey