Dérembourser les médicaments anti-Alzheimer - commentaires Dérembourser les médicaments anti-Alzheimer 2018-06-12T16:08:36Z https://michel.cavey-lemoine.net/spip.php?article127#comment15756 2018-06-12T16:08:36Z <p>Bonsoir, Martine.</p> <p>Merci de ces précisions. Ce qui me semble dommage c'est que votre mère n'ait pas de suivi gériatrique. Je crois que le neurologue n'est pas le mieux placé pour s'occuper de tels malades ; il le serait s'il avait quelque chose à proposer ; mais notre arsenal thérapeutique est si réduit qu'il vaut mieux à mon sens une prise en charge par un gériatre : il sera peut-être (encore est-ce à voir) un peu moins pointu sur le versant Alzheimer, mais à quoi sert d'être pointu quand on se trouve aussi démuni ? Par contre il aura une vision beaucoup plus globale.</p> <p>Il n'est pas étonnant que votre mère ait conservé des secteurs d'activité où elle est très performante ; c'est ce qu'il y a de plus déroutant dans cette maladie ; je ne suis pas près d'oublier ce malade qui ne savait plus rien faire au quotidien mais qui restait redoutable… au memory.</p> <p>Ce qui me surprend beaucoup, c'est ce que vous écrivez : <i>Je trouve le discours de la démence un peu dur et ne suis pas tout à fait d'accord quand vous dites que les gens se laissent aller</i>. Ce n'est pas le discours qui est dur, c'est la démence ; mais je sens bien que vous n'êtes pas encore prête à tout entendre ; c'est normal, c'est même sain. Mais surtout, où lisez-vous que pour moi « les gens se laissent aller ». Alors que je prends tant de soin à décrire les efforts désespérés qu'ils font pour tenir le coup et sauver les apparences ? Là où ils se laissent aller c'est quand ils rentrent en institution, ça, oui. Et c'est alors une bonne chose car ils peuvent enfin cesser ce combat qui les épuise.</p> <p>Bien à vous,</p> <p>M.C.</p> Dérembourser les médicaments anti-Alzheimer 2018-06-12T14:16:21Z https://michel.cavey-lemoine.net/spip.php?article127#comment15755 2018-06-12T14:16:21Z <p>Merci pour votre réponse. En fait ma mère est suivie par une spécialiste et la voit une fois par année où elle fait le test et généralement elle ne baisse que très progressivement. Elle peut toujours jouer à la belote et au scrabble. La spécialiste avait l'air de dire que l'aricept pouvait un peu calmer ou soulager l'anxiété provoquée par les pertes de mémoire et par rapport au cognitif je ne sais pas. Toute les semaine elle va a un groupe mémoire qui a l'air de l'aider par rapport à maintenir ses répéres.</p> <p>Je trouve le discours de la démence un peu dur et ne suis pas tout à fait d'accord quand vous dites que les gens se laissent aller. Mails il est vrai que je n'ai que le cas de ma mère qui m'a l'air plus un problème de memoire que d'Alzheimer pur et que vous avez du voir et traiter beaucoup de cas où les gens étaient beaucoup plus atteints.</p> <p>Cordialement,<br class="autobr" /> m. Batchelor</p> Dérembourser les médicaments anti-Alzheimer 2018-06-04T16:08:16Z https://michel.cavey-lemoine.net/spip.php?article127#comment15717 2018-06-04T16:08:16Z <p>Bonjour, Martine.</p> <p>Dans votre question il y a toute la complexité du problème.</p> <p>L'Aricept marche comme les autres médicaments de sa classe, c'est à dire mal. Et quand il marche il le fait comme les médicaments de sa classe, c'est-à-dire pas longtemps. Si donc le traitement est en place depuis quelques années, le plus probable est qu'il ne sert plus à rien. De même si on observe quelques succès dans les formes légères ou modérées de la maladie, on n'a pas grand-chose à en attendre dans les formes graves : <br /><img src='https://michel.cavey-lemoine.net/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> Soit parce qu'il n'y a pas d'effet du tout. <br /><img src='https://michel.cavey-lemoine.net/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> Soit parce que l'amélioration n'est pas suffisante pour ramener le potentiel cognitif du sujet à un niveau qui lui soit utile.</p> <p>En passant, l'une des critiques les plus fortes qu'on peut faire à ces traitements, c'est que si l'amélioration permet au malade de mieux comprendre ce qui est en train de lui arriver, je ne suis pas sûr que ce soit un service qu'on lui rend.</p> <p>Bref le plus probable est que vous pouvez abandonner le traitement.</p> <p>Mais cela n'élimine pas la possibilité que, pour <i>cette</i> malade donnée, le traitement soit utile. C'est son médecin qui peut vous le dire : il faudrait refaire un bilan cognitif (à votre mère, pas au médecin) ; si les résultats montrent une grande détérioration (même si le niveau de cette détérioration est stable), le plus sage est d'arrêter. Mais s'il y a encore quelques capacités intéressantes, et si le traitement, <i>ce qui est le cas habituel</i>, est bien toléré, je me demande si on ne peut pas lui accorder le bénéfice du doute.</p> <p>Bien à vous,</p> <p>M.C.</p> Dérembourser les médicaments anti-Alzheimer 2018-06-04T12:37:18Z https://michel.cavey-lemoine.net/spip.php?article127#comment15714 2018-06-04T12:37:18Z <p>J'aime beaucoup votre approche raisonnée et sensée. Ma mère prend de l'aricept depuis quelques années, je m'en occupe bien et elle est relativement fonctionnelle même si sa mémoire ne marche pas bien et demeure chez elle avec moi au-dessus. Pensez-vous qu'un arrêt radical de l'aricept in août aurait un effet néfaste ? Merci de votre aide et avis bienveillant.</p> Dérembourser les médicaments anti-Alzheimer 2018-05-27T21:00:01Z https://michel.cavey-lemoine.net/spip.php?article127#comment15681 2018-05-27T21:00:01Z <p>Alors qu'il suffisait de les utiliser correctement...</p> <p>Bien à vous,</p> <p>M.C.</p> Dérembourser les médicaments anti-Alzheimer 2018-05-26T07:43:22Z https://michel.cavey-lemoine.net/spip.php?article127#comment15679 2018-05-26T07:43:22Z <p>Bonjour Michel</p> <p>Un an t demi après votre post,voilà annoncé le grand déremboursement !<br class="autobr" /> Puis je vous indiquer l'article d'Eric Favereau hier dans Libération :</p> <p><a href="http://www.liberation.fr/france/2018/05/25/alzheimer-vers-le-deremboursement-des-medicaments_1654121" class="spip_url spip_out auto" rel="nofollow external">http://www.liberation.fr/france/2018/05/25/alzheimer-vers-le-deremboursement-des-medicaments_1654121</a></p> <p>Amitiés <br class="autobr" /> Alexandra</p> Dérembourser les médicaments anti-Alzheimer 2017-01-06T16:20:18Z https://michel.cavey-lemoine.net/spip.php?article127#comment14850 2017-01-06T16:20:18Z <p>C'est un bonheur de vous lire, chère Alexandra. Et je vous souhaite à vous aussi une bonne année.</p> <p>Ce que vous rapportez est caractéristique : pour maintenir un traitement anti-Alzheimer pendant neuf ans il faut de solides raisons, et une efficacité spectaculaire et durable. Or au bout de deux ans il a fallu institutionnaliser votre mère… Je n'aime pas qu'on dise que quand les traitements ne permettent pas d'éviter l'entrée en institution c'est qu'il faut les arrêter : ces traitements ne sont pas là pour faire des économies de prise en charge sociale. Mais il faut tout de même bien reconnaître que dans la pratique c'est tout de même un bon critère d'inefficacité. Bref ce traitement maintenu si longtemps n'avait peut-être bien pas de sens.</p> <p>Vous ajoutez autre chose : <i>à quoi bon retarder l'inéluctable</i> ? C'est une question que je me pose aussi ; car si le traitement permet au malade de récupérer juste assez de tête pour mieux s'apercevoir qu'il la perd, je ne suis pas certain qu'il y ait là un gros bénéfice. Mais c'est une toute autre question, à laquelle on ne peut pas donner de réponse globale.</p> <p>Bien à vous,</p> <p>M.C.</p> Dérembourser les médicaments anti-Alzheimer 2017-01-03T19:45:49Z https://michel.cavey-lemoine.net/spip.php?article127#comment14841 2017-01-03T19:45:49Z <p>Cher Michel <br class="autobr" /> Je viens vous adresser mes voeux de belle année et partager avec vous le souci de ces prescriptions. Ma mère a bénéficié de ces médications pendant 9 ans à partir de 2002. Cela n'a pas empêché l'installation en EHPAD après deux ans . Au médecin chef j'ai posé la question de l'arrêt après trois en ehpad : il m'a dit que cela aggraverait son état . J'étais en rage je me disais à quoi bon retarder l'inéluctable. Je vis toujours avec ce sentiment qu'il y a des prescriptions qui obéissent aux chiffres aux statistiques. <br class="autobr" /> En tous cas elle est partie cela n'a servi à rien.<br class="autobr" /> Mais belle année de joies pour vous,anyway.</p> Merci pour ces propos equilibrės 2016-12-25T17:55:49Z https://michel.cavey-lemoine.net/spip.php?article127#comment14816 2016-12-25T17:55:49Z <p>Merci à vous, cher Confrère, de cette appréciation.</p> <p>Il est tout aussi agaçant pour moi de lire dans un document de France-Alzheimer que "les médecins français prescrivent les anticholinestérasiques avec discernement" que de lire sous la plume de professeurs de médecine que "leur prescription est une maltraitance". Qu'espère-t-on obtenir avec de telles outrances ? Que veut-on faire avancer par ce sectarisme ? Allons plus loin : que fait un scientifique quand, prétendument pour une bonne cause, il se met à mentir ? Est-ce ainsi que l'on compte faire un sort à la généralisation des théories complotistes ? Est-ce ainsi qu'on ses propose de restaurer la confiance dans la communauté scientifique ?</p> <p>L'une des raisons d'être de ce site était de créer un espace où des médecins qui n'ont pas d'autre légitimité que celle que confère un peu d'expérience et de lucidité puissent parler, échanger et montrer qu'il existe dans notre métier des gens qui pensent droit. Je dis, malheureusement : <i>était</i>, car je n'y suis pas parvenu. mais j'espère toujours...</p> <p>Bien à vous,</p> <p>M.C.</p> Merci pour ces propos equilibrės 2016-12-25T12:12:43Z https://michel.cavey-lemoine.net/spip.php?article127#comment14815 2016-12-25T12:12:43Z <p>Cher confrère, <br class="autobr" /> Consultant depuis deux décennies en consultation mémoire et ayant vécu toute la période de l'émergence de ces traitements et la construction d'une attitude à la fois critique et constructive pour les patients, je suis volontaire tiers de votre avis et vous remercie pour la qualité de votre expression.</p> <p>Très cordialement</p>