Accueil > Maladie d’Alzheimer et maladies apparentées > Les familles et la prise en charge du dément. > Les familles et la prise en charge du dément. > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

Les familles et la prise en charge du dément.

4 février 2013 13:25, par Michel

Bonjour, Chloé.
Vous posez là une question avec laquelle je me suis fait beaucoup d’ennemis. Il est vrai qu’elle n’est pas simple.
Comme vous le pointez, le temps n’est plus où on trouvait des charmes à la douleur (celle de l’autre s’entend) ; soit qu’on dise que la douleur était un signal médical précieux, soit qu’on dise qu’elle est l’occasion pour l’homme d’un cheminement, etc. Ne nous attardons pas sur ces âneries, et constatons que l’unanimité ou à peu près se fait pour considérer que la douleur ne sert à rien et doit être combattue. Et les manquements qu’à cette règle on constate tous les jours tiennent (...)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Gériatrie, soins palliatifs - Michel Cavey (Michel Cavey)
Directeur de publication : Michel Cavey