Accueil > Ethique > Vincent Lambert : La honte > Vincent Lambert : La honte > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

Vincent Lambert : La honte

21 mai 22:49, par Michel

A la différence qu’une clause contractuelle portant à l’intégrité physique dépasserait ce qu’un contrat rend possible. Alors qu’une clause délégant la décision de maintien en vie ne tiendrait pas à cause de la loi existante et qui stipule que c’est le malade et le médecin qui décident.
Juridiquement il y a en effet une différence de nature. Mais le résultat est le même : dans l’un et l’autre cas le droit ne le permet pas
Je comprends. Il y a une différence assez brutale entre les solutions adoptées dans le cas où le malade est conscient et celui où il ne l’est pas.
Vu de l’extérieur, oui. Mais en fait ce (...)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Gériatrie, soins palliatifs - Michel Cavey (Michel Cavey)
Directeur de publication : Michel Cavey