Accueil > Du prendre soin > Prise en charge des fausses routes en gériatrie > Prise en charge des fausses routes en gériatrie > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

Prise en charge des fausses routes en gériatrie

19 juillet 2019 08:01, par Sabine

Bonjour cher Monsieur,
J’entends ce que vous me dites, et je sais bien que vous avez raison. Mais c’est parfois difficile de se raisonner. Les dernières fois qu’elle s’est remise, elle était à l’ hôpital, avec ne antibiothérapie différente, et des moyens différents. A présent nous avons fait le choix d’éviter l’hospitalisation car c’est vraiment très difficile pour elle, et compliqué pour les soignants, car à l’hôpital elle est opposante aux soins.
Depuis hier, elle est un peu plus calme, après avoir passé les nuits dernières à gémir, mais toujours un peu agitée et gémissante. Elle est bien éveillée, et ne (...)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Gériatrie, soins palliatifs - Michel Cavey (Michel Cavey)
Directeur de publication : Michel Cavey