Accueil > Du prendre soin > Prise en charge des fausses routes en gériatrie > Prise en charge des fausses routes en gériatrie > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

Prise en charge des fausses routes en gériatrie

26 novembre 2018 21:57, par Michel

Bonsoir, chère Alexandra. Merci de votre amicale confiance.
Il n’y a pas de rapport direct entre les fausses routes et la fin de vie. Si vous considérez le cas de certains accidents vasculaires cérébraux, ou de certaines maladies neurologiques, ce sont des situations où on peut observer des fausses routes séquellaires alors que le pronostic vital n’est plus engagé.
Mais il faut se souvenir que la déglutition n’est pas un acte simple, et qu’il demande lucidité et énergie ; les fausses routes sont donc plus fréquentes en fin de vie : elles ne l’annoncent pas mais elles l’accompagnent, ce qui revient au (...)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Gériatrie, soins palliatifs - Michel Cavey (Michel Cavey)
Directeur de publication : Michel Cavey