Accueil > Du prendre soin > Prise en charge des fausses routes en gériatrie > Prise en charge des fausses routes en gériatrie > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

Prise en charge des fausses routes en gériatrie

27 juillet 07:27, par Michel

Bonjour, Nicole.
Vous avez raison de soulever cette question. Mais que faire, sinon ce que j’essaie ?
Il y a un manque de connaissances, c’est certain. Et ce manque de connaissances n’est pas limité aux seuls personnels des EHPAD. Rares sont les professionnels qui se sont formés à la gestion des fausses routes. Là où le savoir manque c’est toujours l’irrationnel qui s’installe, et c’est ainsi que la survenue d’une fausse route déclenche le fantasme de l’asphyxie et la réponse automatique d’un changement de texture alors que le problème n’est pas là et que cela ne sert à rien.
Il y a aussi l’illusion du (...)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Gériatrie, soins palliatifs - Michel Cavey (Michel Cavey)
Directeur de publication : Michel Cavey