Accueil > Dépendance, perte d’autonomie > Préalables à une psycholologie du sujet âgé > Préalables à une psycholologie du sujet âgé > Poster un message

Poster un message

En réponse à :

Préalables à une psycholologie du sujet âgé

25 septembre 23:32, par Michel

Bonsoir, Corinne.
Vous mériteriez que je vous prenne dans mes bras et que je vous y maintienne jusqu’à ce que vous vous décidiez à appeler les choses par leur nom.
Vous n’en pouvez plus, et cette situation vous pèse. Vous prenez conscience des limites de ce que vous êtes prête à consentir. Lorsque vous parlez de vos visites à votre père, vous décrivez votre chagrin, la lourdeur de cette prise en charge, votre inquiétude pour la suite. Tout cela est bien normal, mais… la joie d’être avec lui ?
Ce que vous n’osez pas vous dire, c’est que vous êtes tiraillée entre le désir qu’il reste encore avec vous et (...)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Gériatrie, soins palliatifs - Michel Cavey (Michel Cavey)
Directeur de publication : Michel Cavey